Jeux d’eau

Veaux au soleil

Pouliches jumelles

Jeux dans la neige


Elevage

Notre ferme, née comme élevage de chèvres à lait, garde les rythmes de production d’un alpage: en effet les produits ne sont pas disponibles pendant toute l’année.

Les races caprines élevées sont la “orobica”, race originaire de nos montagnes, la”verzasca” et la commune alpine.
Des races rustiques, propres à la pauvreté du pâturage, qui préfèrent les buissons et le terrain en frîche, vertical et argileux. La période de la traite va de mars à septembre et se fait par trayeuse mécanique: le lait trait est immédiatement transformé. Au printemps les chèvres laissent les premières l’étable pour s’adonner à l’éclaircissage des buissons de noisettier, d’églantier et de charme dans les canaux les plus ensoleillés.

Pour les bovins aussi le choix des races à élever a été determiné par les conditions du milieu ambiant.
La piémontaise, outre à avoir une viande maigre et excellente forme, a de grandes capacités d’adaptation alimentaire. Son origine est très ancienne et il paraît qu’elle soit apparentée même avec les Zébus pakistanais.
La garonnaise est originaire des zones montagneuses le long de la Garonne, connue comme la Blonde d’Aquitaine: elle est plus corpulente que la piémontaise, les veaux sont plus lourds avec croissance structurale plus rapide et viande très fine et pauvre en gras.
Les bovins au printemps doivent attendre que l’herbe soit un peu plus mûre avant de sortir au pâturage.

A la montagne les changements de température et les saisons influencent d’une manière encore plus évidente qu’ailleurs la production par rapport à la quantité et à la qualité. Il faut, surtout pour les bovins à viande, prêter une attention toute particulière aux conditions climatiques qui peuvent compromettre rapidement le développement des animaux.

Les chevaux Haflinger au contraire ont une excellente facilité d’adaptation aux pâturages maigres où ils sont laissés libres dans des enclos à rotation rapide. Ils sont élevés comme animaux de compagnie. Chevaux et poulains seront les derniers à rentrer à l’étable, à la suite de la première chute de neige importante.

Le bétail pendant l’hiver est abrité dans des étables avec litière en paille et réparti dans des box où les animaux peuvent circuler librement.

L’alimentation reste toujours la même: fourrage et eau à volonté, farine ou grain de maïs, flocon d’avoine et d’orge,compléments alimentaires de sels minéraux.